jeudi 17 novembre 2016

C’est en forgeant qu’on devient forgeron


Source: emf-kyron.blogspot.com 
Il était une fois un roi qui était jeune et beau. Il décida de se marier. La mariée était très belle et en plus, elle était très intelligente.

Après les noces, ils allèrent visiter leur domaine ainsi que les montagnes à l’entour. Le roi emporta son fusil, et il abattit les petits oiseaux qui se reposaient sur les arbres. La reine ne dit pas un traitre mot.

«Tu ne me fais même pas de compliments pour mon habileté?» lui demanda le roi avec un brin de déception dans la voix.

«Mais ce n’est rien, mon cher mari, c’est en forgeant qu’on devient forgeron», répondit la reine.

Le roi se vexa à tel point qu’il ne dit plus rien à son épouse.

«Tu n’es pas une épouse digne, sors tout de suite du palais royal!» ordonna-t-il à la reine.

«D’accord, je m’en vais mais d’abord donne-moi la vache qui est à l’étable», répondit la reine.

Le roi s’acquitta de sa demande, et la reine se mit en route en tenant la vache au bout de sa corde.

Elle marcha, elle chemina. Dans les montagnes, elle vit une grotte où elle trouva refuge. Sa vache était pleine, elle allait bientôt mettre bas. La reine, tous les matins, prit dans ses bras le petit veau qui était né et monta avec lui au sommet de la montagne pour redescendre ensuite, toujours avec lui, dans la grotte. Elle le fit pendant un an.

L’année suivante, le roi organisa une grande chasse. Les chasseurs remarquèrent quelque chose de bizarre sur le versant de la montagne. Ils n’arrivaient pas à distinguer les contours d’un animal. Celui-ci ressemblait à une bête mais il marchait sur deux pattes.

«Mais quelle est cette bête?» se demandèrent-ils ahuris.

Ils s’approchèrent pour mieux la voir mais dès qu’ils furent montés, ils ne voyaient plus rien. Ils suivirent les traces de pas d’une femme, et ils tombèrent sur la grotte. Ils crièrent pour appeler la personne qui était à l’intérieur.

Une voix leur répondit qu’il lui était impossible de sortir nue. Les chasseurs lui tendirent un manteau, et la femme sortit de la grotte. Elle leur raconta que c’était elle qu’ils avaient aperçue, transportant le veau sur ses épaules.

Les princes, les barons et les comtes se réunirent pour savoir comment elle avait pu monter le veau sur ses épaules.

«Je l’emmène tous les jours là-haut depuis qu’il est venu au monde. Vous savez, c’est en forgeant qu’on devient forgeron», répondit la reine.

Le roi reconnut tout de suite son épouse. Il se précipita vers elle, et il l’embrassa chaleureusement. Il lui demanda de revenir dans le palais royal. Il avoua qu’il regrettait déjà mille fois l’avoir mise impoliment dehors.

La chasse fut immédiatement interrompue. Le roi fit venir le carrosse royal, et il rentra au palais royal avec sa femme toujours très belle et intelligente. Bien sûr, ils étaient accompagnés de la vache et du veau.

Ils vivent encore aujourd’hui s’ils ne sont pas morts entre temps.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire