vendredi 25 septembre 2015

L’argent enterré

Source: egyszervolt.hu
Il était une fois trois marchants. Ils décidèrent d’aller à la foire. Ils furent obligés de traverser plusieurs grandes forêts quand la nuit les surprit. Mais s’il n’y avait que cela! L’obscurité était si grande que l’on aurait pu y accrocher une hache. Ils ne se voyaient plus, et l’un des trois s’aperçut qu’il tâtonnait seul dans le noir aveugle. Il ne savait pas où s’éloignaient les deux autres. Il réfléchissait à ce qu’il allait faire. Il avait beaucoup d’argent sur lui, et il avait peur de rencontrer des voleurs. Il se demandait où il pourrait cacher son argent.

Enfin, le jour se leva quand il sortit de la forêt. Il se retrouva dans une prairie, et il regarda bien autour de lui mais il ne voyait même pas chat, ni une seule maison. Il creusa vite un trou et il y cacha son argent. Il est vrai que lui ne voyait personne, mais le propriétaire de la prairie était là:il était caché derrière une meule de foin, et il observa ce que faisait le marchant. Quand celui-ci se fut bien éloigné, le propriétaire se dépêcha d’aller voir le trou et de déterrer l’argent.
Quand le marchant revint, il ne trouva plus trace de l’argent. Ses larmes coulèrent à flots, il ne savait plus quoi faire.

«Personne ne m’a vu enterrer l’argent mais quelqu’un me l’a dérobé quand même», se dit-il.

Il pensa à ceci, il pensa à cela, et finalement il se dit qu’il irait voir le roi qui était sage et juste, pour lui raconter son immense chagrin.

Ce fut ainsi.

Le roi écouta attentivement les plaintes du marchant et lui dit:

«D’abord, apprends qui est le propriétaire de la prairie. Ensuite, vas chez lui et dit: Mon père, je suis parti avec beaucoup d’argent mais ayant peur d’être volé j’en ai enterré une partie mais pas tout. J’ai encore sur moi la plus grande partie de cet argent. Maintenant je me demande où je devrais enterrer l’autre partie:au même endroit ou ailleurs? Eventuellement je la laisserais à une personne digne de confiance. Ecoute bien ce qu’il te répond et fais-le!»

Le marchant suivit le conseil du roi. Il alla chez le propriétaire et lui répéta mot pour mot les paroles du roi.

«C’est très simple. Pourquoi mettrais-tu ton argent à deux endroits différents? Il vaut mieux  garder tout au même endroit», répondit le propriétaire.

Celui-ci évidemment ne savait pas que le marchant était au courant du vol. Il pensa qu’il allait déterrer l’autre partie aussi. Pendant que le marchant se reposait, plus exactement pendant qu’il faisait semblant de se reposer, le propriétaire, ce menteur, remettait l’argent dans le trou pour que le marchant ne s’aperçoive pas du vol. Il attendit que le marchant s’en aille, et tout de suite il se dirigea vers le trou pour avoir enfin tout l’argent.

Mon Dieu! Il resta pétrifié quand il ne vit plus qu’une fosse vide! Mais c’était très bien comme ça!

Tout est bien qui finit bien.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire