vendredi 23 octobre 2015

Le roi Mathias et le jeune juge

Source: antikvarium.hu

Un jour, au cours de ses nombreux déplacements dans son pays,  en arrivant dans un village, le roi Mathias y trouva un grand désordre. Il entendit dire:

«Nous avons élu le fils du juge à la place de son père.
-Et pourquoi pas le vieux?» demanda le roi Mathias.
«Le vieux n’est plus bon à être juge», dirent les gens du village.

Le roi Mathias se rendit à la maison municipale où il rencontra le jeune et courtois juge. Le roi lui dit:

«Tu n’es pas fait pour être juge. Tu es trop jeune. Je ne sais pas si tu conviens déjà à ce poste.»

Sûr de lui, le jeune juge fit savoir qu’il convenait  à toutes les fonctions et à tout le monde. Le roi lui dit:

«Alors si c’est comme ça, je veux bien que tu m’amènes ici, à la maison municipale, trente loups, quarante sages et soixante fous!»

Le jeune juge rentra à la maison. Il était très triste, à tel point qu’il ne demanda ni à manger, ni à boire. Son père ne put pas s’empêcher de lui poser la question:

«Fiston! Dis-moi, pourquoi es-tu si triste?
-Pourquoi? Pourquoi? Parce que le roi Mathias est venu dans notre village et il m’a demandé qu’à son retour je lui présente trente loups, quarante sages et soixante fous à la maison municipale. Si je n’y arrive pas, je serai exclu du tribunal.
-Mais ce n’est rien, mon fils! Ne te casse pas tête!»

Le père n’en dit pas plus à son fils : il le laissa réfléchir puisqu’il voulait devenir grand et célèbre. Cependant, sans rien révéler devant son fils, il rassembla trente hommes ayant trente ans chacun, quarante hommes ayant quarante ans chacun et soixante hommes ayant soixante ans chacun. Quand ce fut fait, il lui annonça:

«Je vais répondre, moi-même, au roi Mathias!»

Quand le roi revint dans le village, le jeune juge eut peur. De plus, il vit arriver beaucoup de gens et il ne savait pas pourquoi. Le roi arriva devant le jeune juge et demanda:

«Alors, les trente loups, les quarante sages et les soixante fous, ils sont tous là?»

Le jeune juge devint tout pâle, il ne pouvait pas prononcer un traître mot. A ce moment-là, son père arriva et dit:

«Majesté! Ils sont tous ici!»

Il présenta au roi Mathias trente jeunes hommes forts comme des loups, quarante sages qui avaient quarante ans chacun et soixante fous qui avaient soixante ans chacun.

«Mais voilà! Vous voyez bien le vieux est plus intelligent que le jeune. A partir de maintenant c’est lui qui est le juge du village!»

Le jeune fut chassé et exclu du tribunal. Le roi Mathias lui dit:

«Je vois que ton père, malgré son âge, est encore plus intelligent que toi. Contrairement à toi, il est fait pour être juge !»

(Conte de la Voïvodine)



Aucun commentaire:

Publier un commentaire