vendredi 22 mars 2013

La fille intelligente

Sainte Elisabeth file pour les pauvres
Il était une fois un meunier qui avait une fille si intelligente et si modeste que sa réputation s’était répandue même dans des pays lointains. Le roi l’apprit et lui fit dire que le grenier du palais royal était plein de vieux chanvre qui datait de cent ans et il lui demanda d’en faire des fils d'or. 

La fille répondit que sa famille avait une haie qui datait de cent ans et elle demanda que le roi la fasse transformer en une quenouille en or sur laquelle elle filerait avec plaisir les fils d'or. Elle espérait que le roi ne souhaiterait tout de même pas qu’elle travaille sur une misérable vieille quenouille. 

Sa réponse plut au roi. Il fit dire à la fille qu’il avait une cruche percée et ébréchée et demanda qu’elle la répare si elle le pouvait. Elle répondit que le roi la fasse retourner sur l'envers car personne n'a jamais vu rapiécer quelque chose sur l'endroit.

Cette réponse plut encore davantage au roi. Il fit dire à la fille qu’elle aille le voir de façon à ce qu’elle n’y aille quand même pas, qu’elle lui dise bonjour mais qu’elle ne le fasse quand même pas, qu’elle lui apporte un cadeau mais qu'elle n'en apporte tout de même pas.

Sur ce, la fille demanda à son père de lui prêter son âne, elle y monta et se dirigea vers le palais royal. Elle emporta avec elle une colombe recouverte d'un filet. En arrivant devant le roi, elle ne dit pas un traître mot. Elle s'inclina, puis fit s'envoler la colombe de sous le filet. 

Ainsi elle alla mais elle n'alla quand même pas devant le roi, elle le salua mais elle ne le salua quand même pas, elle lui apporta un cadeau mais elle n'en apporta quand même pas. Le roi tomba amoureux de la fille et l'épousa aussitôt.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire