vendredi 23 août 2013

Le frère envieux

Conte imaginé par Endre Stankowsky


Il était une fois un homme très pauvre. Il avait tant d'enfants qu'il avait du mal à les compter. Il pratiquait la pêche pour gagner sa vie.
Un jour, il tira de la rivière un objet rond qui ressemblait à un anneau. Il le regarda de tous côtés, et se dit que l'objet servirait de jouet à ses enfants.

Comme les enfants jouaient avec l'anneau, celui-ci devint de plus en plus brillant. Le pauvre pêcheur l'entoura d'un torchon, le mit dans sa poche et monta vers le palais royal. Au portail du château, la garde royale ne voulut pas le laisser entrer, mais quand il dit qu'il apportait un cadeau au roi, il put quand même aller le voir.
Le roi lui demanda d'où venait l'anneau en or. L’homme lui répondit poliment. Sur ce, le roi ordonna à ses serviteurs de lui attribuer autant d'argent qu'il serait capable d'en emporter.

Le pauvre pêcheur était plié en deux sous le poids de l'argent. Quand il rentra à la maison, il envoya l'un de ses fils chez son frère pour demander une balance.
Le frère radin dit :

«Et alors, pourquoi avez-vous besoin de la balance quand vous n'avez rien à manger?»

Le garçon ne dit rien. Avant de lui donner la balance, le frère avare passa du goudron à l'intérieur de la mesure.
A la maison toute la famille se réunit et pesa ensemble l'argent. Mais personne ne s'aperçut qu'une pièce était restée collée à la paroi. Le fiston rendit la mesure. Le radin retrouva l'argent collé à la paroi et comprit tout de suite ce que son frère avait pesé dedans. Il se précipita chez lui et commença à le harceler de questions pour savoir où il avait gagné ce tas d'argent.

Le pauvre frère pensa faire une bonne blague à son frère radin qui était toujours aussi orgueilleux et insensible à son égard. Il lui dit qu'il avait amené au roi des chats parce qu'il y avait tant de souris dans le palais royal que celles-ci rongeaient même les oreilles du roi. Il n’en fallut pas plus au frère radin.

«Alors, nous lui en amènerons, nous aussi», pensa-t-il.

Il rentra à la maison, il en discuta avec sa femme, ensuite tous deux vendirent tous leurs biens et ils achetèrent des chats.
A l'entrée du palais, la garde royale les arrêta mais ils finirent par rentrer.
Après être arrivés devant le roi, ils ne dirent un traître mot ni le motif de leur venue. Ils ouvrirent les sacs, et les chats affamés et furieux en sortirent. Ils se jetèrent directement sur le roi. Ils le mordirent, le griffèrent partout. Les gardes du corps eurent du mal à chasser et à rouer de coups les chats fous de rage.

Ensuite ce fut le tour du radin! Les gardes du corps lui demandèrent des comptes, ensuite il reçut une bonne correction et fut chassé pour toujours du palais royal.





Aucun commentaire:

Publier un commentaire